Nouvelles

Au cœur de l’Eglise, sur les traces des Fondateurs

Mornese (Italie) Immagine correlata a Au cœur de l’Eglise, sur les traces des Fondateurs

Mornèse (Italie). Du 7 octobre au 3 novembre 2018, dix neuf Filles de Marie Auxiliatrice de cinq Provinces ont participé au Projet Mornèse en langue française : 7 de la Province du Congo (AFC), 2 de l’Afrique Est (AFO), 2 de la Province de Madagascar (MDG), 2 de la Province du Canada-Etats Unis (SEC) et 7 de la Province de Haïti (HAI). L’expérience a été guidée par sr. Clémentine Têtê de la Province AFO, sr. Rose Kigalu de la Province AFC, sr. Victoria Ulate de l’Office FMA pour la Pastorale des Jeunes et le Père Placide Mukundi, SDB, lequel a fait don de son ministère sacerdotal.

L’expérience s’est déroulée en trois étapes : Rome, Turin et Mornèse. A Rome les participantes ont rencontré les témoins de la foi chrétienne en visitant les monuments : la Basilique Saint Pierre, Saint Paul Hors les Murs et Sainte Marie Majeure, les catacombes et Assise. Les apôtres et les témoins de la foi sont des signes visibles que donner sa propre vie en suivant le Christ est une aventure d’amour, de foi et d’espérance.

Vendredi 12 octobre, les participantes ont voyagé vers Turin en faisant étape à Florence pour connaître les grandes églises et les monuments des grands artistes et des auteurs chrétiens. Durant cette deuxième étape elles ont parcouru les différents lieux pour rencontrer don Bosco, sa vie et ses œuvres, lui qui n’a jamais reculé devant les difficultés pour réaliser son rêve… ce rêve des 9 ans. Son grand cœur et son audace de saint l’ont porté à la Fondation des deux Congrégations salésiennes: c’est Marie qui a tout fait. Une participante a témoigné: «Les visites ont ravivé notre cœur oratorien et nous a renforcé dans notre être un Monument vivant de gratitude à Maria Auxiliatrice».

Dans la 3e étape, sur les pas de Marie Dominique, les participantes ont découvert la joie de puiser à la source pour connaître notre propre identité. Comme Fille de Marie Auxiliatrice, marcher sur la terre sainte des origines c’est apprendre de Maïn l’art de construire ensemble les communautés d’aujourd’hui dans la simplicité, la joie, l’humilité comme on le lit dans les lettres de Marie Dominique.

Une participante dit: «Le feu de l’amour de Dieu brûle encore dans les murs du Collège comme à Nice ; le puits de Mornèse donne encore l’eau qui purifie et vivifie les cœurs qui désirent partir pour les terres lointaines et porter le feu de l’amour jusqu’en Amérique. Ce feu ne doit pas mourir…et comme cela est arrivé pour nous, nous souhaitons que chaque Fille de Marie Auxiliatrice puisse faire cette expérience des origines et raviver la flamme de sa vocation et de son don total au Seigneur sur les traces de Maïn et de la première communauté de Mornèse. Remercions ceux qui ont rendu possible cette belle expérience».

0 Commentaires Ecris un commentaire

    Sans commentaires
  • Ecris un commentaire