Nouvelles

La vie inhumaine de tant de nos frères

Khartum (Soudan) Immagine correlata a La vie inhumaine de tant de nos frères

Les Filles de Marie Auxiliatrice de la Province Marie Auxiliatrice en Ethiopie au Sud Soudan et Soudan (AES) à Khartoum au Soudan, sont engagées dans l' "uvre éducative salésienne à faire quelque chose pour changer la vie de million d'enfants et pour les arracher de la misère qui devient inhumaine.
Sr. Teresa Roszkowska, des communautés des Filles de Marie Auxiliatrice, raconte la vie de millions de personnes au Soudan.
« Dans notre école de Khartoum il y a 400 enfants, 120 dans l'école maternelle et 280 dans les classes supérieures. 80% de ces enfants sont victimes de la guerre dans le Sud-Soudan. Beaucoup sont restés profondément blessés, terrorisés, malades et surtout affamés. Nous les aidons comme nous pouvons ».
L' "uvre des FMA au Soudan est un témoignage de mission éducative parmi les plus pauvres. Un grand service qui fonctionne grâce aux bienfaiteurs du monde entier. « Chaque enfant a son uniforme et un repas chaud chaque jour. Les enfants malades sont amenés par le médecin. On fait des visites aux familles qui vivent dans des conditions très difficiles, en particulier aux jeunes mamans. Près de la communauté des FMA vivent des familles très pauvres que nous accompagnons quotidiennement et une collaboratrice de notre communauté leur porte à manger ».
Avant de commencer les cours il y a 15 minutes de gymnastique rythmique en musique. Ces exercices les aident à se relaxer et à se calmer. Il s'agit d'un lent processus de réintégration pour les c "urs blessés des enfants. Le vendredi et le dimanche plus de 300 enfants viennent à l'oratoire où ils peuvent jouer et s'amuser... Certains prennent un bain, d'autres lavent leurs vêtements parce que là où ils vivent il n'y a pas d'eau. A la fin on prie et on donne ce que la Providence a envoyé : des biscottes, des bonbons et du savon.
Sr. Teresa écrit : « en voyant tant de pauvretés et de souffrances nos yeux se remplissent de larmes et notre c "ur de tristesse ».
(de ANS)

0 Commentaires Ecris un commentaire

    Sans commentaires
  • Ecris un commentaire