Nouvelles

Tremblement de terre au Chili

Santiago del Cile (Chili) Immagine correlata a Tremblement de terre au Chili

Une secousse de tremblement de terre de magnitude 8,2 le 2 avril a frappé la zone du Pacifique, au large du Chili septentrional, suivie le jour après d'au moins dix fortes secousses de tassement, dont l'une de magnitude de 6,2.
Selon les données de « l'United States Geological Survey (Usgs) », Ce tremblement de terre avait son hypocentre à 20,1 km de profondeur et son épicentre à 95 km au nord ouest d'Iquique, chef lieu de la région de Tarapacà le principal port du Chili pour l'exportation minière, où les maisons les plus fragiles se sont écroulées et où l'aéroport a subi d'importants dommages. Il y a beaucoup de peur dans tout le pays et un bilan de six morts. Les plus grands dommages ont été enregistrés à Iquique et en Alto Hospicio, où a été touchée aussi notre maison « Maria Auxiliatrice ». Les édifices ont tremblé également au Pérou et en Bolivie. La Présidente chilienne, Michelle Bachelet, a déclaré l'état de catastrophe naturelle pour les régions septentrionales d'Arica, Parinacota et Tarapacàn (aux confins du Pérou), les plus touchées par le séisme.

Mère Angela Vallese a fondé nos premières communautés au Chili. Les FMA sont à Santiago depuis 1893. Aujourd'hui il y a 22 communautés, avec des écoles, des oratoires-centres de jeunesse, les catéchèses paroissiales et en banlieues, la pastorale avec les immigrés.
De la Province « Saint Gabriel Archange », sr. Viviane Donoso, Secrétaire Provinciale nous écrit pour donner des nouvelles :
« Dans le Nord du Chili la situation est très incertaine à cause des secousses de tremblement de terre nombreuses et continues qui se succèdent l'une après l'autre à peu d'intervalles, même si elles sont de moindre intensité. La population vit avec beaucoup de peur et aussi dans la crainte d'un raz de marée, surtout pour celle qui se trouve près de la mer. Les gens préfèrent vivre sous les tentes ou en plein air dans des lieux plus sũrs. Les médias informent de la possibilité d'un grand tremblement de terre parce que les deux tiers de la plaque tectonique n'ont pas encore libéré l'énergie accumulée pendant tant d'années. La peur des gens et des FMA qui vivent dans la ville d'Iquique augmente parce que l'épicentre du tremblement est dans la mer et il y a la crainte d'un tsunami.
Peu à peu les services primaires : la lumière et l'eau, ont repris, même s'ils manquent dans beaucoup d'endroits. Les routes sont encore impraticables. Nous commençons à manquer des biens de première nécessité : la nourriture et les remèdes. Le pays cherche à s'organiser avec des aides provenant de la générosité des citoyens et à travers diverses Institutions religieuses et gouvernementales. Les localités qui ont été le plus touchées par les secousses du mouvement tellurique sont les communes d'Alto Hospicio, où l'on a enrégistré environ 2000 maisons détruites et Iquique avec un total d'environ 1000 maisons qui ont subi des dommages considérables. En outre les petits villages n'ont pas encore été atteints à cause des routes coupées, mais d'une vue aérienne on comprend que les dégâts sont importants.
Notre maison la plus touchée est "Maria Auxiliatrice" à Iquique, où il y a une école primaire, secondaire et supérieure. Là les s "urs vont bien et partagent avec les gens la peur et la précarité de la situation ; elles ont laissé la maison et grâce à la Providence et la bonté d'une ancienne élève elles se sont réfugiées dans une habitation en zone plus sũre. Le collège, selon les premiers relevés des techniciens, a subi de graves dommages de structure et est inhabitable, aussi l'activité scolaire est suspendue.
La Conférence des Religieux du Chili organise les aides et quelques campagnes de solidarité pour faire face aux premières nécessités personnelles et communautaires. Comme aussi l'Etat chilien ».

La situation reste difficile. Nous continuerons de vous tenir au courant aussitôt que nous recevrons de nouvelles informations du Chili. Renforçons la solidarité envers nos s "urs du Chili et confions-les à la prière et au soutien de tous.

3 Commentaires Ecris un commentaire

  • Ir.Alessandra Maria11/04/2014 22:00:00Estamos em comunhão com todo o povo chileno que sofre esta intempérie. Nossa Mãe Auxiliadora está acompanhando a cada um. E como dizia Ir. Maria Romero:"Píµe tua mão minha rainha, píµe tua mão antes da minha, da nossa". Em comunhão de oração, as irmãs da Comunidade de Uberlândia-MG Brasil.
  • Soeurs de Belgique Sud10/04/2014 22:00:00Les soeurs de la maison de repos de BEB vous soutiennent par leur fervente prière. Courage !
  • Ir.Rosa Maria04/04/2014 22:00:00Queridas Irmãs do Chile,em especial, as de Iquique - "Maria Ausiliatrice" estamos unidas a vocès através da oração. Que o Senhor lhes dè a fortaleza de ânimo e que Maria não deixe faltar a sua proteção materna. Conte conosco. Rezamos por vocès e por todos os chilenos que sofrem as consequèncias deste terremoto. Um abraço fraterno das Irmãs do Inst.N.S.Auxiliadora - Belenzinho - São Paulo - Brasil.
  • Ecris un commentaire